continuous sourcing

Les stigmates de la société mondiale

metabluff: Chaque jours , des lois emergent a travers les continents pour freiner , interdire ou juguler les milliards d'individus qui s'activent sur les reseaux sociaux et dénoncent tout comportement frauduleux ou dérives .La vitesse de programmation des echanges d'informations a travers le monde stigmatisent ces fraudeurs et a permit de juger et emprisonner des milliers de corrompus. Le tiers monde a presque rendu impossible la divulgation des détournements et les mauvaises gestions ainsi des milliers d'Internautes sont en prison victimes de ses lois protectrices de leaders verreux
Ethiopie: Quand le leader Africain s’effrite

La plus grande nation et la plus forte de l’Afrique se lézarde et s’effrite ..

Le gouvernement central dirigé par le premier ministre Abiy Ahmed avait  lancé une opération militaire pour remplacer les autorités tigréennes, issues du Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), , les conflits refont surface mettant en cause l’intégrité totale du pays..

invitations

Les rebelles du Front de libération du Peuple du Tigré (TPLF), en guerre depuis un an contre l’armée fédérale éthiopienne  ne sont plus qu’à quelques centaines de kilomètres de la capitale éthiopienne.

L’alliance est désormais établie  entre les soldats du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) et neuf autres groupes rebelles, contrôlent deux nouvelles villes stratégiques, Dessie et Kombolcha, situées à 400 km de la capitale éthiopienne Addis-Abeba ce qui a renversé la situation militaire defavorisant le gouvernement central.

Abiy avait hérité d’un État plus que centenaire, fonctionnel, même si les années précédentes l’avaient lézardé. Il est atomisé, phagocité par des coteries locales. Il avait hérité d’une des meilleures armées d’Afrique. Deux fois vaincues, en juin et en octobre, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Il avait hérité d’un pays souverain. Il s’accroche désespérément à Issayas Afeworki. Comme le despote érythréen considère également le FPLT comme son pire ennemi, son armée rejoint celle d’Abiy. Ses services de sécurité sont omniprésents, jusqu’aux contrôles à l’aéroport d’Addis-Abeba. L’Éthiopie était le pilier de la stabilité dans la Corne. Elle y est devenue le foyer majeur d’instabilité.

 

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.