continuous sourcing

Les stigmates de la société mondiale

metabluff: Chaque jours , des lois emergent a travers les continents pour freiner , interdire ou juguler les milliards d'individus qui s'activent sur les reseaux sociaux et dénoncent tout comportement frauduleux ou dérives .La vitesse de programmation des echanges d'informations a travers le monde stigmatisent ces fraudeurs et a permit de juger et emprisonner des milliers de corrompus. Le tiers monde a presque rendu impossible la divulgation des détournements et les mauvaises gestions ainsi des milliers d'Internautes sont en prison victimes de ses lois protectrices de leaders verreux
Le colonel Azatbek Omurbekov, l’Ukraine a son boucher

De temps en temps, ces gradés militaires pondent un génie assoiffé qui emerge par ses exploits contre les humains. Il est clair que les guerres font partie de notre existence, mais l’affronteme,t se fait entre militaires seul les individus a caractère bestial s’attaquent aux gens des armées et aux immeubles d’habitation faisant des milliers de victimes.

Le carnage qui a eu lieu a la ville de Boutcha en Ukraine perpetré par le contingent militaire sous commandement du colonel Azatbek Omurbekov est inacceptable et inhumain.

Photo de Azatbek Omurbekov , le lieutenant-colonel à la tête des opérations menées par l’armée russe à Boutcha.

invitations

 

1 thought on “Le colonel Azatbek Omurbekov, l’Ukraine a son boucher

  1. Selon les autorités ukrainiennes, plus de 400 corps de civils ont été découverts depuis que les troupes russes se sont retirées de la région – des atrocités dont Moscou a refusé d’assumer la responsabilité. Au cours du week-end, le ministère russe de la Défense a affirmé que les images de cadavres éparpillés dans les rues de Boutcha n’étaient qu’ « Un autre canular, une mise en scène et une provocation du régime de Kiev à l’intention des médias occidentaux », suggérant que les cadavres avaient été placés après le retrait des forces russes dans le but de discréditer son armée. Le New York Times a contribué à démasquer ce mensonge lundi en analysant des vidéos et des images satellite qui ont révélé que « de nombreux civils ont été tués il y a plus de trois semaines, lorsque l’armée russe contrôlait la ville ».

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.