continuous sourcing

Les stigmates de la société mondiale

metabluff: Chaque jours , des lois emergent a travers les continents pour freiner , interdire ou juguler les milliards d'individus qui s'activent sur les reseaux sociaux et dénoncent tout comportement frauduleux ou dérives .La vitesse de programmation des echanges d'informations a travers le monde stigmatisent ces fraudeurs et a permit de juger et emprisonner des milliers de corrompus. Le tiers monde a presque rendu impossible la divulgation des détournements et les mauvaises gestions ainsi des milliers d'Internautes sont en prison victimes de ses lois protectrices de leaders verreux
Les Harem, l’accro aux femmes et la poésie nous ont privé d’etre Européens

Sept milles berberes pasteurs, nomades, musulmans, chrétiens et Juifs mis en mouvements déferlent sur l’Espagne le 11 Juillet 1911 et l’occupèrent pendant Sept siècles.

Il n’a fallu que quelques centaines d’épées  aux farouches berberes Marocains pour dissequer les troupes de Rodrigu , le roi wisigoth et s’emparer d’une grande partie de l’Espagne et s’ y implanter pendant 7 siècles. Les exploits de batailles cèdent la place a l’enchainement des histoires d’amour et de poésie et le comble surgit avec la proliferation des princes et rois ont finit par décupler et affaiblir la combativité des ces courageux soldats convertit au fil des siècles en accro aux femmes, a la poésie et aus riruels des soirées exotiques sans fins épicées de femmes Africaines et Européennes. La concurrence dans la possession des grands palais, harems et milices emergent au sein des Musulmans d’andalousie ce qui a conduit a la reconquista et le refoulement des envahisseurs hors de l’Espagne, perdant ainsi notre presence en Europe.

invitations

Aujourd’hui, nous sommes  soumis au visa pour entrer en Europe faute de l’accro a l’exotisme, au palais, aux femmes et a la poesie.

 

 

3 thoughts on “Les Harem, l’accro aux femmes et la poésie nous ont privé d’etre Européens

  1. L’esclave Subh ou Subhya devenue reine de Kordou est un exemple antre des dizaines d’autres
    Subh est considérée par les chercheurs comme la femme la plus puissante de l’histoire politique d’Al-Andalus, à la fin du Xe siècle. A l’apogée du Califat omeyyade, elle a été reine de facto de Cordoue, au moment où peu de femmes touchaint a la politique

  2. Le Roi époux de Subhya devenu érudit qui subventionne avec prodigalité les arts et les sciences, c’est grâce à ces dons, l’Université de Cordoue etait devenue une institution du savoir de renommée mondiale, dépassant par moment al-Azhar (Caire) et Nizamiyah (Bagdad). Cette passion du califat pour les livres a donné lieu à une vacance politique, qui profitera à Subhya pour gerer le pouvoir.

  3. Les jihads contre les royaumes chrétiens, l’exploitation des dhimmis et l’exportation d’esclaves constituaient des sources importantes de revenus pour la cour omeyyade de Cordoue
    L’un des palais d’Abd al-Rahman III, bâti pour l’une de ses esclaves sexuelles préférées, comprenait 300 bains, 400 chevaux, 15 000 eunuques et domestiques, et un harem de 6 300 femmes, auxquels s’ajoutaient des dizaines d’intellectuels et d’animaux de compagnie humains (Abd al-Rahman III avait un nain célèbre, qu’Ibn Hazm – pas un historien de cour, mais un penseur intransigeant – décrit comme une petite chose méchante et dépravée).
    la somptuosité de la cour omeyyade aurait été celle de Louis XIV.
    lefigaro histoire

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.