Voila plus de soixante ans que l’on s’efforce d’assoir une fois pour toute notre système scolaire sans jamais réussir. Des géberations ont souffert des changements répétitifs resultant des politiciens et linguistiques qui n’arrivent pas a opter pour une régime optimal et garantir l’avenir de notre jeunesse pour qu’elle soit colmpétitive dans le domaine du travail et de l’intégration hors frontière. des langues et caractères emergent au fil des ans, on arabise, on franchise et l’on parle cette année 2022 de l’incompatibilté du Master, du bac internationale et l’adoption de l’Anglais a la place du Français. Nos élèves et professeurs continent toujours d’ecrire des équations le texte de gauche a droite et les chiffres dans l’autre sens. tamazight et l’alphabet tifinagh s(‘eteigne peu a peu au fil des années. PLus de 80 milles etudiants Marocains ont choisi  d’achever leurs études en université etrangères moyennant des milliards soustraits aux ressources des citoyens Marocains.

le ministre de ‘enseignement posant avec des elèves du primaire

Enfin si l’Ofppt et ses centres et instituts superieurs ont propulsé haut l’apprentissage et la qualification nous nous demandant pourquoi les ecolespubliques et facultés n’ont pas fait de meme.

rappelant egalemnt la dérive qui a touché plusieurs facultés ou des professeurs malhonnetes se sont fait engagés et recemment condamnés pour des points alloués contre le harcèlement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.